Environnement

Edité par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, de la Cohésion des territoires et l’ADEME, en collaboration avec l’ANIL et l’Anah, le guide des aides financières pour 2018 pour des travaux de rénovation énergétique dans un logement existant est disponible.

Vous êtes un particulier et souhaitez procéder à des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Si certains critères d’attribution liés au logement, à votre situation et aux caractéristiques techniques des matériels installés sont remplis, vous pouvez obtenir les aides financières : crédit d’impôt pour la transition énergétique, éco-prêt à taux zéro, programme « Habiter mieux » de l’Anah, Certificats d’économies d’énergie, TVA à taux réduit, aides locales…

Retrouvez dans ce guide les aides existantes pour la France métropolitaine, leurs conditions d’attribution, les cumuls possibles et les critères techniques exigés pour les équipements et matériaux pour l’année 2018.

En bref, voici ce qui change en 2018 :

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2018 avant sa transformation en prime en 2019. Il y a quelques modifications sur les équipements et matériaux éligibles :

→ Le taux d’aide est de 30 % pour les chaudières gaz à haute performance et uniquement de 15 % pour les chaudières fioul à très haute performance énergétique. Pour ces dernières, le CITE n’est utilisable que jusqu’au 30 juin 2018.

→ Les fenêtres ne sont éligibles qu’en remplacement de simple vitrage par du double vitrage et uniquement jusqu’au 30 juin 2018 au taux de 15%. En dehors de ces conditions le changement de fenêtres n’est plus éligible au CITE.

→ Les portes d’entrée et les volets isolants ne sont plus éligibles au CITE en 2018.

→ Les dépenses éligibles pour l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique sont plafonnées à 3 000 euros TTC.

→ Il est désormais possible de bénéficier du CITE pour réaliser un audit énergétique de son habitat, en dehors des cas où celui-ci est obligatoire.

→ L’éco-prêt à taux zéro reste inchangé en 2018 à l’exception des conditions d’éligibilité des chaudière, aligné sur celles du CITE.

→ La TVA à 5,5 % reste applicable aux travaux d’efficacité énergétique sur la base de la liste des travaux éligibles au CITE en 2017.

→ Enfin, deux nouvelles aides sont apparues en 2018 en remplacement des tarifs sociaux de l’énergie : le chèque énergie et le programme « Habiter Mieux » de l’Anah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires